Dans le cadre du « rendez-vous des conteurs décalés »

    auquel l’Atelier du Verbe vous conviera chaque premier jeudi du mois

 

   Faire histoire de tout sous mille et une formes sans a priori de genre, de langage

   et de support. Un conteur ne raconte pas forcément des « contes ».

   Et nombre d’artistes, de scientifiques, de sportifs, d’artisans peuvent se révéler    conteurs ». Bienvenue donc au musicien-conteur comme au conteur-musicien, et autres frontaliers du récit vivant avec le théâtre, le chant, le mime, la danse, le jonglage, la magie, le dessin, le cinéma… poète, clown, historien, philosophe, journaliste, romancier, professeur, charpentier, bistrotier, femme au foyer…

   Du moment qu’ils aient de la matière, et le talent d’en faire récit. »

 

Jean Donagan  donaganjean@yahoo.fr   Hélène Loup  helene.loup@gmail.com

 

 

 


 

 

 

 

Jeudi 3 novembre 2011 à 20h30

"Le chant du griot"

chants, contes et musiques: Bertrand N'Zoutani

 

 

Nous appelons facilement « griot » tous les musiciens-conteurs d’Afrique. L’inexactitude se comprend dans notre contexte culturel, car faute de pouvoir réduire une manière si expressive et participative à la simple « oralité », nous avons besoin d’un vocable qui exotise  ce qui nous manque : le langage total  où parole, chant, musique, et danse sont en en relation fluide.

 

Né au Congo et non dans l’Afrique de l’Ouest où existe la caste des griots, Bertrand N’Zoutani n’en a pas moins grandi dans une famille de musiciens-conteurs. Héritier donc de l’imaginaire d’un peuple, il lui revient de le transmettre à la génération suivante, et en plus de le donner au monde en partage

 

Après le ballet Kodia et les Jeunesses Musicales de France, il a fait connaître son héritage culturel dans les festivals de Colombie, Venezuela, Cuba, Equateur, Mexique, Espagne ...

 

Nous attendons de lui de rendre sensible la relation du conteur avec des instruments de musique qui « parlent sa langue » : certaine flûte, le pluri-arc et la sanza accordée en pentatonique soufflant  au musicien des « chants à penser ».

 

6 octobre 2011

L'INVENTION DE LA BOSSA NOVA en forme d'hommage à Tom Jobin

Tom Jobim est né en 1927 à Rio de Janeiro. Ce descendant d’immigrés français a enregistré des centaines de chansons qui restent des classiques de la musique populaire brésilienne et des standards de jazz. Dès 1958, quand le Brésil s’éveillait et se créait une nouvelle capitale, Tom Jobim a connu un succès planétaire, avec « Chega de saudade », « Desafinado », « Garota de Ipanema » et le film « Orfeu negro ».

De son tandem avec le poète Vinicius de Moraes est née la « Bossa nova », un mouvement artistique particulièrement inventif, qui a attiré Joao Gilberto, Baden Powell, la chanteuse Nara Leao, et bien d’autres.

Yves Le Goff nous racontera comment à partir d’influences diverses, la Bossa Nova a réussi la combinaison étonnante d’une musique savante avec la simplicité apparente des chansons populaires.


1 Valable pour les livraisons dans le pays suivant : France. Plus d'infos sur les délais de livraison dans d'autres pays ici : Conditions de livraison et de paiement
2 En vertu du paragraphe § 19 de la loi sur les petites entreprises, nous ne prélevons pas et n'affichons pas la TVA.