« Le Pont »

par la compagnie La Faille 

Eurythmie, récitation, musique

Samedi 5 novembre à 20h30

Dimanche 6 novembre à 15h et 19h

 

L’Association La Faille est une Compagnie de théâtre créée en 2007 par un groupe de personnes cherchant à promouvoir une création artistique fondée sur une approche phénoménologique des techniques de jeu, prenant en compte l’émancipation de l’individu et l’éveil spirituel. La compagnie concentre en ce moment ses activités sur la création de spectacles liés au thème du « passage » et de la vie après la mort. La Faille organise par ailleurs diverses rencontres, stages, échanges culturels et ateliers d’art-thérapie. Après une première étape dans la région d’Avignon, elle est maintenant basée à Montauban sur l’Ouvèze et projette la création d’un centre socio-artistique permettant d’abriter ses diverses activités à Somécure (hameau de Montauban sur l’Ouvèze).

 

Après ses deux dernières créations traitant du même thème, la Cie La Faille poursuit son exploration artistique « entre les deux mondes » avec une nouvelle création : « Le Pont » qui s’inspire d’un livre : « Le pont par-dessus le fleuve » (édition Novalis), dont voici un extrait de la préface de l’éditeur :

 

« On croit souvent que le monde des défunts est coupé du monde des vivants. Même si nos pensées et nos sentiments se tournent vers eux, et si quelquefois, dans des rêves ou des moments exceptionnels, nous avons le sentiment de percevoir leur présence, les morts nous semblent lointains. Nous ne pouvons plus communiquer avec eux. Dans les textes que nous publions ici, un pont est jeté entre le monde des morts et le monde des vivants : en 1915, un jeune musicien (Sigwart von Eulenburg ) tombait sur un champ de bataille de la Grande Guerre. Peu de temps après, ses sœurs eurent la surprise de recevoir des messages qui provenaient clairement de lui…»

 

Le doute, ou bien le sentiment de l’authenticité de ces « messages » ne peuvent naître que de l’expérience personnelle de celui qui en prend connaissance. Notre travail artistique cherche à rendre possible cette expérience, à lui donner toute son ampleur, en approfondissant la nature du lien qui s’établit sur ce « pont » entre les vivants et les défunts et lui en donnant une expression qui puisse parler à l’être tout entier. Grâce à l’utilisation de techniques artistiques originales mêlant eurythmie, récitation, musique, le « pont » veut contribuer à créer un espace reliant ceux qui oeuvrent sur la scène, ceux qui assistent à la représentation dans la salle et, nous espérons, ceux qui y assistent de l’autre côté du voile du monde sensible.

 

             Par ce travail de recherche artistique et de compréhension de ce monde limite où le langage et les autres formes de communication basculent dans une autre dimension, nous voudrions contribuer à la renaissance d’un art funéraire   pouvant conduire à l’émergence de formes cultuelles innovantes. Cette nouvelle création s’adresse donc aussi bien aux vivants qu’aux défunts.

             A travers ce pont que nous espérons réel, quand nous le représentons, nous voulons inviter l’Homme d’aujourd’hui à cultiver un lien conscient avec ses défunts et à envisager un nouveau type de relation et d’expérience avec le phénomène de la mort.

 

 

 

Eurythmie :                                              Récitation :

Marie Annick Guerdin et Laurence Pouply      Thomas Daviaud et Gabriel Desrochers

Direction chorale:                                    Violoncelle, piano :

Dominique Alavoine                                     Gabriel Desrochers

Régie Lumière:                                         Mise en scène:

Sarah Craquant                                           Thomas Daviaud                                

                            

 

PROGRAMME

 

Lucien Blaga: Merveille du monde - Eurythmie

Musique d’ouverture – Z. Preissner- Eurythmie musicale

Dialogue avec les défunts – Eurythmie en silence

Sigwart von Eulenburg 1 : Récitation, Eurythmie et Chant

Chœur 1 – Z. Preissner : Requiem

Prière 1 :R. Steiner – Eurythmie

Chant sacré arménien

Le Temps – Eurythmie en silence

Sigwart von Eulenburg 2 : Récitation, Eurythmie et Chant

choeur 2 - Z. Preisner: Requiem

Prière 2 : R. Steiner – Eurythmie

Lucien Blaga : Sommeil : Eurythmie

Eurythmie musicale : B.Tavener

Le trajet de l’âme – Eurythmie en silence

Sigwart von Eulenburg 3 : Récitation, Eurythmie et Chant

Chœur 3 – Z. Preisner : Requiem

Lucien Blaga :Biographie – Eurythmie

Musique de clôture :Z.Preisner – Eurythmie musical

 

l'image du visage est une sculpture de

Marie-Louise Bodirsky qui s'appelle "Métamorphose"

http://www.galerie-rosenhauer.de/kuenstler/maria-luise_bodirsky.html


1 Valable pour les livraisons dans le pays suivant : France. Plus d'infos sur les délais de livraison dans d'autres pays ici : Conditions de livraison et de paiement
2 En vertu du paragraphe § 19 de la loi sur les petites entreprises, nous ne prélevons pas et n'affichons pas la TVA.